Aumônerie catholique des Hmong de France

Catégorie

Vous trouverez ci-dessous les articles de la catégorie que vous avez sélectionné

Archives de catégorie Activités

LITURGIE FAMILIALE DU JOUR DE PAQUES

DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Liturgie familiale du jour de Pâques Dimanche 12 Avril 2020 proposé par le diocèse d’Evry

Voici quelques suggestions pour une liturgie familiale en ces jours où nous sommes confinés et ne pouvons pas nous rassembler pour célébrer la résurrection de Notre Seigneur. Si vous êtes seul vous adapterez cette proposition.

PREPARER

Préparer l’endroit où nous allons prier. Nous pouvons nous mettre devant une croix, et ou, devant une icône de la résurrection :

La Bible ou le Nouveau Testament ouvert sur l’évangile du jour, avec une bougie, quelques fleurs…

S’il y a des chanteurs et des musiciens à la maison, qu’ils mettent leurs talents au service de la prière. Ceux-ci préparent un chant ou deux.

Les indications sur comment faire ou qui doit faire sont en rouge

Ce qui est à dire par l’un ou l’autre ou ensemble est en bleu

À Pâques, la tradition populaire dit que les cloches reviennent de Rome. Si dans la maison il y a des cloches ou clochettes, les plus jeunes pourront les sonner juste avant le début de la prière.

On peut prendre un chant connu, le chanter ou l’écouter

Il est ressuscité

Quand il disait à ses amis

Il est vraiment ressuscité

ou tout autre chant de Pâques plus connu.

LITURGIE FAMILIALE

Si vous êtes plusieurs vous désignez celui ou celle qui va guider la prière, le père ou la mère de famille ou le plus ancien (désigné ensuite par G)

Nous pouvons nous saluer les uns les autres

L’un disant :

Christ est Ressuscité,

L’autre répondant :

Il est vraiment Ressuscité

G :

En union avec notre évêque et les chrétiens de notre diocèse d’Évry nous faisons sur nous le signe de la Croix : AU NOM DU PERE ET DU FILS ET DU SAINT-ESPRIT.

Amen.

Béni soit, Dieu, notre Père, qui nous rassemble et nous accueille en son Fils Jésus-Christ ressuscité. Bénissons-le ensemble d’une même voix et d’un même cœur.

Tous :

Beni sois-tu notre Dieu, maintenant et toujours.

G :

En communion avec tous les chrétiens qui ne peuvent pas encore célébrer l’Eucharistie en ce dimanche de Pâques, ainsi qu’avec ceux d’ici ou d’ailleurs qui n’ont pas de messe dominicale pour une raison ou une autre, et animés par le désir de nous retrouver ensemble à nouveau pour célébrer l’Eucharistie, élevons notre cœur vers le Seigneur :

Prière d’ouverture du dimanche de Pâques :

G :

Aujourd’hui, Dieu notre Père, tu nous ouvres la vie éternelle par la victoire de ton Fils sur la mort, et nous fêtons sa résurrection. Que ton Esprit fasse de nous des hommes nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la lumière de la Vie. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Amen.

Une personne introduit la lecture de l’Évangile :

Dans chaque passage d’évangile nous entendons un récit qui nous parle de Jésus le Christ, la Parole vivante de Dieu faite chair. Il est lui la Parole de Dieu, il est la Lumière sur notre vie et la Nourriture pour notre route. Viens Esprit-Saint ouvre nos cœurs et notre intelligence et aide-nous à accueillir cette Parole pour qu’elle porte en nous du bon fruit.

ÉVANGILE

Le carême est terminé, on peut ici maintenant chanter, écouter un bel Alléluia.

Alléluia Alléluia. Notre Pâques immolée, c’est le Christ ! Rassasions-nous dans la joie au festin du Seigneur. Alléluia Alléluia. (1 Cor 5, 7-8)

L’un d’entre vous lit l’Évangile lentement

L’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean e premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Acclamons la Parole de Dieu.

Partage et Méditation

• S’approprier l’évangile (pas seulement pour/avec des plus jeunes) : Je note sur une feuille à part le nom des personnages, les éléments de temps, les éléments de lieu, les mouvements, les objets. Quels sont les changements que j’observe chez Pierre ? Qu’at-il compris ?

• Une petite méditation

En ce matin de Pâques, l’évangéliste Jean vient de nous conduire au seuil du tombeau. Imaginons que nous sommes-là avec Marie-Madeleine, Pierre et Jean. « Alors Pierre, que vois-tu à l’intérieur du tombeau ? Il est là ? Le Maître est-il là ? » Que peut-il bien voir, alors que le tombeau est si sombre ? Que se passe-t-il dans la tête de l’apôtre ? Il vit et il crut. Pierre constate que le tombeau est vide. Et comme en un éclair, tout ce qu’il a vécu ces semaines passées devient limpide pour lui : Jésus est vraiment le fils de Dieu. S’il a vaincu l’abominable crucifixion, s’il a vaincu la mort, alors, il est Dieu ! C’est cela le mystère pascal : la vie est plus forte que la mort

Après un temps de silence nous partageons des intentions de prière. (celles qui suivent ou d’autres) :

G :

« Ils couraient tous les deux ensemble » En cette période de pandémie et en ce grand dimanche de Pâques nous ne pouvons toujours pas être ensemble dans nos églises et pour le repas familial. Cependant, nous gardons toujours le contact par les moyens modernes de communication. Nous te prions, Seigneur, pour tous les catholiques qui te célèbrent aujourd’hui, mais aussi pour tous ceux qui ne te connaissent pas encore et qui doutent de toi. Nous te prions, Seigneur, éclaire nos ténèbres d’une lueur d’espérance. Refrain : Seigneur entends la prière qui monte de nos cœurs.

Chacun pourra ensuite poursuivre avec des intentions personnelles de prière.

Notre Père, qui es aux cieux,

que ton nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté́soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi àceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas entrer en tentation

mais délivre-nous du Mal.

Amen .

L’un d’entre vous peut faire cette prière :

Délivre-nous de tout mal Seigneur et donne la paix à notre temps. Par ta miséricorde libère-nous du péché, rassure-nous devant les épreuves en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets dans la venue de Jésus-Christ notre sauveur.

G : Invite ceux qui sont rassemblés à la maison à s’unir à la prière de communion spirituelle :

Seigneur Jésus, je crois à ta véritable présence dans le pain et le vin consacrés. Je t’aime, Toi le Seigneur de ma vie. Je désire profondément répondre à ton invitation, communier, te recevoir au plus intime de ma vie. Je ne peux maintenant te recevoir sacramentellement. Viens Seigneur habiter spirituellement ma vie. J’ai faim de ton amour, j’ai faim de ta vie donnée pour nourrir toute ma vie. Au jour le jour que j’apprenne de toi à donner ma vie à aimer. Oui, Seigneur Jésus, fais que je demeure fidèle à ton commandement et que jamais je ne sois séparé de toi.

Amen.

Suit un bon moment de silence, de communion spirituelle. Pendant ce temps de silence, notre regard peut se poser davantage sur la croix, l’icône, la Parole de Dieu…

Puis si possible prendre un chant.

Alléluia, Christ est vivant

Criez de joie, Christ est ressuscité

Le Christ est vivant ! Alléluia

Puis le ou la plus ancien(ne) bénit l’assemblée :

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde ! Que le Seigneur tourne vers nous son visage, et qu’il nous apporte la paix et la guérison.

Marie aussi est témoin de la résurrection nous pouvons la prier et lui demander de prier pour nous. Le « Regina Caeli », le « Je vous salue Marie… »

Je vous salue, Marie, pleine de grâce,

Le Seigneur est avec vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes,

Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,

Maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen.

Notre-Dame de Bonne Garde de Longpont : Priez pour nous,

Veillez sur nous, Protégez-nous. Amen !

On peut à nouveau sonner les clochettes et se saluer comme au début de la célébration

Christ est ressuscité

Il est vraiment Ressuscité

Messe de Jeudi Saint

La messe est célébrée par le père Jean-Paul HAVARD en français et en Hmong, c’est le prêre accompagnateur de l’aumônerie Hmong de France

Voici quelques suggestions pour une liturgie familiale en ces jours où nous sommes confinés et ne pouvons pas nous rassembler pour le repas du Seigneur, proposé par le diocèse d’Evry.

2020-04-09_Liturgie-amiliale_Jeudi-Saint-1

Assemblée Générale et ré-élection du nouveau coordinateur laïque de l’aumônerie hmong de France

Lors du week-end du 14 – 15 Septembre 2019, l’aumônerie hmong de France a convié tous les délégués régionaux pour l’assemblée générale et la ré-élection du nouveau coordinateur laïc de l’aumônerie hmong de France à Notre Dame de l’Ouïe dans la région parisienne.

Lors de la réunion le père Carlos Caetano Directeur du Service National de la Pastorale des Migrants et des Personnes Itinérantes ( S.N.P.M.P.I) et Directeur du Service National de la Mission Universelle de l’Eglise ( S.N.M.U.E) a pu se joindre à nous.

Pere Carlos a expliqué le rôle du coordinateur laïque au sein du S.N.P.M.PI. il a répondu aux questions que la communauté hmong a rencontré dans leur région.

Photo de groupe avec le père Carlos.

L’aumônerie a fait un rappel sur les activées de 2017 et 2018 et a terminé sur le pèlerinage de Rome au Vatican 2019.

Dans la soirée nous avons procédé à l’élection du nouveau coordinateur

Il y a deux candidats :

  • Yaj Xaiv- Tsom (Paul Yang) candidat de la région Parisienne
  • Yaj Tuam (Yang Toua ) candidat de la région Orléanaise

Les personnes présents ont voté pour choisir le futur coordinateur (Yaj Xaiv-Tsom et père Jean-Paul n’ont pas voté).

Les résultats sont les suivants :

  • Yaj Xaiv-Tsom : 16 voix
  • Yaj Tuam : 11 Voix

Mr Yaj Xaiv-Tsom (Paul Yang) a été réélu pour 3 ans.

IL reformera son nouveau bureau dans les semaines à venir.

Dimanche matin la communauté a participé à la messe avec les scouts de Paris dans la chapelle de Notre Dame de L’Ouÿe

Après la messe nous avons pris une photo du groupe avant que chacun retourne dans sa région.

Pèlerinage à Rome 2019

Samedi soir

Présentation des Pèlerins

Dans la soirée du samedi 27 Avril 2019, lorsque tous les pèlerins sont arrivés, ils se sont tous présentés un par un par région.

Région Loiret


Région Parisienne

Région Bretagne

Région Carpentras et Nîmes

Région Caen et Le Mans

Région Rhône-Alpes

Dimanche

 Le pèlerinage s’est ouvert avec notre assistance à la « Regina Caeli » le dimanche midi après la messe à la Basilique Saint Pierre.

Les Hmong découvrent la ferveur des chrétiens d’attendre le souverain Pontif sur la place Saint Pierre debout ou assis pendant 2 heures, et la joie de voir enfin venir à sa fenêtre notre Pape François saluer et s’adresser aux fidèles pendant quelques minutes.

L’après-midi, les pèlerins ont pu visiter le colisée.Aujourd’hui, symbole de la ville, ce monument bâti au 1er siècle après J.C est le témoin de l’amour immodéré des jeux de l’amphithéâtre dans l’Antiquité et surtout des premiers martyrs.

Lundi matin

Les pèlerins ont visité la Basilique SAINTE MARIE MAJEURE, première église romaine élevée à la gloire de Marie puisqu’elle remonte pour l’essentiel au Vème siècle. Ce fut d’abord une petite chapelle qui fut transformée en basilique par le pape Sixte III au Vè siècle. Elle a été souvent remaniée au cours des siècles. Cette Basilique est le plus grand monument de Rome consacré à la Sainte Vierge et elle est l’une des quatre basiliques majeures de Rome.

Ensuite, nous avons visité la Basilique SAINT JEAN DU LATRAN, construite sur le domaine du Latran en l’honneur du Saint Sauveur. Cette église, « Mère et maîtresse de toutes les églises de Rome et du Monde », conserve la table de la Cène, une relique du vêtement de pourpre et, il est aussi dit, un morceau de l’éponge imbibée de vinaigre.

 Nous avons pu visiter la Maison Générale des Oblats de Marie Immaculée (OMI) à Rome. Nous avons été reçus par le père Thomas KLOSTERKAMP, Supérieur de la maison, et le père Louis LOUGEN,  Supérieur Général des Oblats.

Ce dernier nous a bénis avec la croix de leur fondateur Saint Eugène de Mazenod. Ses reliques nous ont été exceptionnellement ouvertes pour cette occasion.

A notre tour, nous avons voulu témoigner au père Supérieur Général de notre reconnaissance pour la Bonne nouvelle qui nous a été apportée par les pères missionnaires Oblats.

Nous avons célébré une messe à la chapelle des oblats en français et en hmong présidée par le père Angelo PELIS.

Mardi

Visite des musées du Vatican qui occupent une bonne partie des édifices qu’ont fait construire les Papes depuis le XIII siècle. Nous l’avons voulue guidée pour notre groupe afin de pouvoir saisir toute la symbolique et le sens profond de toutes les oeuvres pour notre foi chrétienne.

Le musée est lui même composé de plusieurs musées.

  • Musée Pio-Clémentino
  • Chambres de Raphaël
  • Pinacothèque
  • Galerie des cartes
  • Musée grégorien égyptien
  • Musée grégorien étrusque
  • Musée Pio Cristiano
  • Chapelle Sixtine
  • Braccio Nuovo
  • Musée des carrosses
  • Musée éthnologique

C’est dans la Chapelle Sixtine que nous nous sommes attardés pour contempler la fresque sur le »Jugement Dernier » peinte par Michel Ange. Nous n’aurons pas de photo d’elle car les photos à l’intérieur sont strictement interdites.

Nous avons terminé notre visite guidée sur la Basilique Saint Pierre, le coeur de la foi chrétienne.

Nous avons quitté notre guide au pied de la Basilique, d’où nous avons pu admirer la remarquable architecture des deux grandes colonnades de la place Saint Pierre, avec ses quatres rangs et ses 140 statues de Saints.

C’est sur cette place que nos coeurs vibreront pour l’Audience Générale.

Dans la soirée, une petite délégation de la communauté a été reçue au Dicastère pour le développement humain intégral par le père Evêque Bruno MARIE DUFFE, l’occasion pour nous de découvrir la mission de cet organe de la curie romaine.

Mercredi

Notre dernier jour de pèlerinage commence par notre assistance à l’audience générale du Pape donnée le mercredi 1er mai. Nous n’étions pas arrivés tard, et pourtant devant nous, il y avait déjà une foule immense qui faisait la queue et une autre qui avait déjà pris place. Les Hmong ont été impressionnés par tout ce monde.

Nous pensions alors que nous serions assis très loin du Saint-Père. Mais notre coordinateur avait fait au préalable une demande particulière auprès de la Préfecture du Vatican et grâce au « laisser-passer » qui lui a été remis, nous avons pu passer tour à tour les barrières de filtration.

Nos parents Hmong et nous, la génération de transition, nous étions en larmes de pouvoir avancer et avoir l’immense privilège de pouvoir nous asseoir juste à la droite du Pape François.

Au nom de tous les Hmong de France, le coordinateur de notre aumônerie a remis un objet symbolique à notre Saint-Père : le collier traditionnel Hmong qui nous caractérise le mieux.

Par ce geste, les Hmong catholiques de France viennent témoigner de leur attachement à l’église de Rome, dont l’autorité est portée par le successeur de Pierre, notre Pape François. Ils placent ainsi en lui toute leur confiance et leur espérance.

Lorsque le collier fut entre les mains de notre Saint-Père, les Hmong ont été confortés d’être aussi aimés et de ne faire qu’un avec l’église universelle. Ce sentiment d’appartenance  nous relève, fortifie notre foi et nous aide à vivre en « croyants » fidèles au Christ. 

Il est important de souligner, qu’en 40 ans de présence en France,  c’est la première fois qu’une délégation Hmong de France ait pu faire un pèlerinage national pour les Hmong à Rome et ait pu approcher de si près le Saint-Père.

C’est une grande Grâce pour la si petite et discrète communauté que nous sommes !

Notre pèlerinage s’est terminé par la visite de la Basilique SAINT PAUL HORS LES MURS, située à l’extérieur des remparts de Rome. Elle a été construite à l’emplacement de la tombe de Saint Paul, auprès de laquelle nous avons pu nous recueillir avec une vive émotion.

Et voici ce que ce pèlerinage a inspiré à Joanne YANG (niam Nom-Neeb YAJ, Orléans) au lendemain de son retour de Rome.

Ma foi 

Ma foi, c’est la voix du Seigneur parlant à mes semblables, 
Tressaillant en moi et illuminant mon âme de sa gloire.

Ma foi, cri de joie annonçant le règne vivant du Seigneur 
Et taillant sur mesure mes talents rendant mon esprit créatif. 

Ma foi, vrai don du Créateur parlant le langage divin
Et rassemblant tous les coeurs chercheurs d’Amour.

Ma foi, comme une poussière de la miséricorde du Seigneur 
Demeurant et oeuvrant dans mon coeur avec ferveur.

Ma foi, force spirituelle chassant les ténèbres rugissantes
Pour me faire toujours vainqueur de mes doutes et mes peurs.

        Joanne Yang